top of page
  • Photo du rédacteurRapahël MIGOUMET

Diablo IV : On a testé la bêta et c'est de la...

Dernière mise à jour : 16 nov. 2023

De la bombe ou de la crotte ? Non, on ne va pas répondre de suite :) Pour rappel, près de dix ans après le lancement de Diablo III et trois ans après son annonce, Diablo IV est enfin prêt à divertir les joueurs grâce à deux week-ends de bêta ouverte. Les fans attendent beaucoup de ce quatrième volet, d'autant plus que l'épisode précédent avait reçu un accueil mitigé en raison de son style visuel particulier. Cependant, les mises à jour ultérieures ont réussi à séduire les fans une fois de plus !


La crainte d'une daube dans le cadre du développement de Diablo IV est-elle justifiée ou Blizzard va-t-il nous offrir un retour triomphal ? Ces dernières années, la firme, a connu des problèmes de qualité lors de la sortie de ses nouveaux jeux. Alors que nous attendons la suite, devons-nous nous préparer à la déception ou nous réjouir de l'impatience ?

Une première immersion qui laisse songeur


Au cours de cette première bêta ouverte, les joueurs peuvent choisir parmi trois des cinq classes disponibles dans le jeu au lancement : le barbare, le magicien et le voleur. Le nécromancien et le druide seront accessibles lors de la deuxième phase de test, le week-end suivant.

Nous avons maintenant accès à la zone de jeu initiale, qui contient à la fois un tutoriel et le tout premier chapitre (sur cinq au total) avec une limite de niveau maximale de vingt-cinq.


Lorsque nous nous sommes lancés dans ce premier chapitre du jeu, nous avons immédiatement été frappés par son ampleur. Même en contournant plusieurs donjons optionnels, il nous a fallu entre cinq et sept heures pour terminer notre périple, ce qui donne une idée de tout ce qu'il reste à découvrir ! Notre barbare était équipé de haches et d'armes contondantes pour s'aventurer dans des contrées inexplorées et propices à l'exploration.


Dès le début, les joueurs découvriront que les commandes sont agréables à utiliser. Au fur et à mesure qu'ils progressent dans les niveaux, leurs compétences peuvent être développées grâce à des points de compétence classiques à attribuer.


La construction de notre personnage a été revitalisée par un nouvel arbre de compétences, qui nous permet d'attribuer plusieurs points de skill pour maximiser la puissance d'une capacité ou d'ajouter des modificateurs pour une approche différente.


En tirant parti de ce système, nous pouvons personnaliser notre perso et l'orienter dans des directions différentes comme jamais auparavant !

Il est évident que ce plan est conçu de manière complexe et qu'il offre des possibilités infinies. Et rassurez-vous, l'adrénaline que procure l'obtention d'un objet légendaire existe toujours !

Bien que nos conclusions soient limitées à vingt-cinq niveaux, il est d'ores et déjà évident que les résultats sont extrêmement prometteurs. Si les joueurs expérimentés souhaitent être comblés, les novices ne sont pas oubliés pour autant.


Un tutoriel composé de pop-ups est disponible pour les guider dans leurs premiers pas dans le jeu.. Ne vous inquiétez pas si vous n'avez jamais joué aux premiers titres de la série, les nouveaux venus sont toujours les bienvenus !


Quand la nostalgie faire resurgir les bons souvenirs


La différence entre ce Diablo IV et son prédécesseur est évidente. Il s'agit d'un véritable retour aux sources, les explosions de couleurs et les teintes chaudes étant remplacées par la grisaille qui caractérisait les deux premiers épisodes. Chaque image nous ramène à l'endroit où tout a commencé : une atmosphère pleine de saleté et d'obscurité.

La sélection de décors d'un réalisme stupéfiant est impressionnante, surtout lorsqu'elle est mise en valeur par les effets de lumière exquis qui élèvent chaque scène à de nouveaux sommets. Des graphismes colorés aux scènes d'une violence effroyable, Diablo IV fait écho à son prédécesseur.


Les panoramas baignés de sang, les tentacules qui s'élèvent d'en bas pour remplir les donjons et les créatures difformes qui se font transpercer en toile de fond - tous ces aspects ont été mis en scène avec une précision effrayante.

Rien que dans le premier chapitre, nous avons traversé une myriade de terrains - des montagnes enneigées aux marécages ténébreux, en passant par d'anciens champs de bataille parsemés de villages pittoresques..


L'exploration des différentes régions est une expérience dynamique, car elles sont remplies de nombreux PNJ offrant de multiples interactions. Vous pouvez trouver des quêtes secondaires, des échanges commerciaux et bien d'autres choses encore qui vous permettront de poursuivre votre voyage !. Mais le jeu ne s'arrête pas là : d'autres joueurs se joignent maintenant à l'aventure directement en ligne !


Un petit air de Destiny


Il s'agit d'une caractéristique de cette nouvelle version. Le monde que nous explorons est devenu plus interconnecté que jamais. Pour faire une comparaison directe, imaginez une expérience proche de Destiny dans laquelle nous pouvons rencontrer d'autres joueurs dans des hubs publics (villes), participer à des événements non programmés à travers la carte, ou former un groupe et s'aventurer dans des donjons avec d'autres aventuriers.


Bien que des scénarios spécifiques, tels que la disparition de boss éphémères, aient été conçus pour se produire dans l'univers du jeu, la connexion entre les joueurs entraîne également certains problèmes inhérents.


L'un d'entre eux étant une connexion permanente à l'internet. Cette dépendance à l'égard des serveurs de Blizzard s'est avérée problématique lorsqu'elle a été confrontée à des hausses soudaines du trafic en ligne pendant les week-ends.


Pour exemple concret, lorsqu'ils explorent la carte de base, les joueurs ne peuvent pas choisir de chargements personnalisés et doivent s'en remettre aux serveurs pour gérer les différents éléments du jeu, ce qui peut parfois les mener directement à un mur invisible.


Espérons que l'infrastructure réseau soit à la hauteur de nos exigences, car le lancement de Diablo 3 nous a laissé un arrière-goût amer en raison de ses déficiences.


Et alors ? C'est bien ?


En conclusion, Diablo IV a sans aucun doute dépassé toutes les attentes et il était difficile de détourner le regard de l'écran en raison de sa formule ARPG classique captivante. Grâce au niveau de détail sans précédent offert par ce jeu, il n'y a pratiquement aucun inconvénient à jouer à ce titre comme une expérience de retour aux sources à l'heure actuelle.


Il faudra donc attendre la version définitive pour pouvoir se prononcer. Mais si on devait répondre à question de l'article...c'est de la bombe :)



Comments


bottom of page